Domaine d'Haisha English Cockers
wish you welcome !

 

 

Qu'entendons-nous par "élevage familial" ?

Nous ne sommes ni le particulier qui élève une nichée dans sa cuisine (mais nous sommes passés par ce stade bien sûr), ni "l'éleveur" qui produit 100 ou 200 chiots par an. 

Notre élevage est agréé par le Ministère des Classes Moyennes et de l'Agriculture Belge. Nous sommes membres du Belgian English Cocker Club, ainsi que du Syndicat d'Elevage Canin de Liège.

 

Nous avons une vingtaine de chiens, des jeunes, des plus âgés, des sujets qui ne peuvent ou ne savent pas reproduire, des mâles qui ne participent plus à l'élevage car ils ne donnent pas le type souhaité, ...

Certains personnes pourraient penser : "25 chiens c'est beaucoup, c'est douteux, trop gros élevage" ....

Premièrement, et je prends ici une généralité, pas un cas particulier : certains peuvent avoir 3 chiens en super mauvais état, mal nourris, vivant livrés à eux-mêmes, alors que d'autres peuvent en avoir 25 et passer 100 % de leur temps avec eux, à s'en occuper, nettoyer les chenils deux fois par jour, les toiletter pour qu'ils soient tous propres et bien dans leur peau, sociabiliser les chiots, sortir les adultes, réconforter les mères lors de mises bas, à toute heure du jour et de la nuit, à se lever très tôt 365 jours par an, à n'avoir aucun jour de congé possible, pas de vacances,  ... Mais aussi conseiller les éventuels futurs propriétaires, et essayer d'être toujours le plus disponible possible si un problème se pose dans la vie du chien par la suite, mais aussi pour répondre à leurs questions, ...

Ces éleveurs-là, dont nous faisons partie, ne se plaignent pas de leur sort, bien sûr, car ils l'ont choisi et le font par passion et amour, mais ils ne peuvent pas tolérer que l'on puisse insinuer que, vu leur nombre de chiens, ceux-ci ne puissent pas être bien, ...

 

 

Certains auront réagi au mot "chenils", car une certaine idée reçue veut que les chiens vivant en chenils soient malheureux.  Quand on a 25 chiens, il y a des hiérarchies à respecter, mettez 25 personnes avec chacune leur petit caractère dans la même pièce 24h/24 et voyez comment cela se passe, vous comprendrez.

Des chiens dans la maison, nous en avons aussi bien sûr (10 chiens vivent en permanence avec nous, 4 « à l’élevage », et 6 chez Carol) mais 25, ça fait beaucoup.  Alors oui, des infrastructures s'avèrent nécessaires quand on veut élever et qu'on a dépassé un certain nombre de chiens, pour des raisons de cohabitation, d'hygiène, etc ...

La nursery est, depuis quelques années maintenant, une pièce de la maison à part entière, juste à côté de notre salon de toilettage.  Nous avons donc, en permanence, un œil attentif à nos chiots (et une webcam nous permet de les surveiller à distance également), ceux-ci sont élevés à notre contact direct, dans les bruits de la maison (et du salon de toilettage !).

 

  

 

Quand on veut élever et monter sa propre lignée, ce n'est pas avec 3 chiens qu'on y arrive; bien sûr on commence avec 2, 3 chiens, on garde de la progéniture de ces chiens, puis on se rend compte que ce n'est pas le type espéré, qu'on a gardé "au coup de coeur", qu'on fera mieux la prochaine fois, ... En attendant, on a gardé un ou plusieurs chiens qu'on n'utilisera peut-être pas pour l'élevage, ou qui ne conviennent pas pour l'expo ... Alors on essaie autre chose ...

Au fur et à mesure, le nombre de chiens croît, les premiers vieillissent, mais on n'a pas le coeur de les replacer, ... Puis on a envie d'élever d'autres couleurs aussi, on avait commencé par de l'unicolore, mais on a repéré de superbes pluricolores à une expo ou l'autre, et l'éleveuse avait justement une nichée prévue dans peu de temps .... Et c'est parti pour de nouvelles aventures ... Tout en continuant sa propre expérience aussi, en ayant la déception de ne pas élever avec tel ou tel chien car ils ne sont pas productifs, ou ont un défaut héréditaire important, ou un problème de santé ... C'est comme cela qu'on se retrouve avec 25 chiens, dont plusieurs mâles qui ne reproduisent pas ou plus car on n'appréciait pas le type de chiots qu'ils donnaient, ou parce qu'on les a assez utilisés et qu'on ne peut plus sous peine de faire de la consanguinité trop rapprochée.

Nous replaçons certains de nos "retraités" car, dans une famille où ils sont l'unique chien, le centre de l'attention, ils peuvent mener une "seconde vie" très heureuse, partir en vacances avec leurs nouveaux maîtres, voyager, ... ce dont bien sûr ils ne peuvent bénéficier ici à l'élevage, malgré notre meilleure volonté.  Nous avons ainsi replacé quelques chiens jusqu'à présent, nous gardons le contact avec leur nouvelle famille et les revoyons régulièrement pour le toilettage, et tout se passe à merveille.

 

 

Nous avons plus ou moins 5 à 6 portées par an, c'est-à-dire entre 25 et 30 chiots.  Nos chiennes ont en moyenne 4 portées sur leur vie, et sont "retraitées" pour l'élevage à l'âge de 7 ans maximum.  En 30 ans d'élevage, nous avons eu une petite centaine de portées, et nous avons élevé approximativement 450 chiots.  Nos débuts ont respecté l'adage "lentement mais sûrement", avec une portée par an, parfois même pas du tout.

Nous ne vivons pas de nos chiens.  Le calcul facile que font certaines personnes quand ils voient une portée : autant d'euros par chiot vendu x autant de chiots par an = "ces personnes gagnent bien leur vie avec leurs chiens" est totalement erronée.  Les personnes qui pensent cela n'ont rien compris à "l'élevage passion", ils se croient à l'animalerie du quartier, qui achète à l'Est des chiots de 5 semaines pour une bouchée de pain, les revend à 6 semaines plus de 10 fois le prix qu'elle les a achetés, n'a eu aucun frais sur ces chiots et n'a aucun chien adulte à entretenir. 

Pour un vrai éleveur, après avoir décompté les frais réels de la nichée (alimentation, vermifuge, pedigrees, tatouages, vaccins, saillie...), on pourrait déjà compter les heures passées à s'occuper des chiots, les sociabiliser, etc ... au barème du salaire minimum d'un ouvrier ... Il ne restera plus grand-chose ....

Ensuite, il y a tout le reste de l'élevage à nourrir après, et les vrais éleveurs passionnés nourrissent souvent leurs chiens avec de l'alimentation haut de gamme, donc coûteuse, car cela assure une forme optimale aux chiens d'expo, et permet aux chiennes de rester en pleine santé lors de gestation/lactation, ...

 

 

Alors, quand vous avez une vingtaine de chiens à nourrir toute l'année avec 5 nichées et quelques saillies faites par vos mâles, plus les frais d'expos, de saillies extérieures, de tests de dépistage de maladies héréditaires, ... Comptez qu'il vous faudra parfois remettre de votre poche, surtout si une chienne ou l'autre reste "vide", que les femelles ont des périodes de chaleurs espacées parfois de plus d'un an, ... En bref, ces revenus sont loin d'être réguliers ... Et 365 jours par an, les chiens de l'élevage doivent manger, être entretenus, vaccinés, vermifugés ... Et les plus âgés doivent être soignés aussi, pour leur arthrose, leurs dents, leurs petits et gros bobos, afin de conserver un confort de vie optimal.

Ici, nous travaillons actuellement à 4 personnes dans l'élevage.  Deux de ces quatre personnes travaillent à l'extérieur à temps plein durant la semaine, et les deux autres sont occupées à gérer le salon de toilettage et l'élevage. 

Nous ne comptons pas les heures passées à nous occuper de nos chiens, c'est toute notre vie, une passion indescriptible mais aussi un travail d'élevage et de sélection qui durent depuis 1984, avec des hauts, des bas, des moments d'immense joie mais aussi d'intense découragement.  Ce travail, nous le revendiquons et le défendons farouchement.

 

 

 


Last articles

Our other sites

Our grooming salon :

Our online shop :

 
 
Scroll to top
En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Vous pouvez modifier les paramètres des cookies à tout moment.